Anna Karénine de Léon Tolstoï

«Chaque fois que Vronski lui adressait la parole, un éclair passait dans les yeux d’Anna, un sourire entrouvrait ses lèvres ; et, si désireuse qu’elle parût de la refouler, son allégresse éclatait en signes manifestes. « Et lui ? » pensa Kitty. Elle le regarda et fut épouvantée, car le visage de Vronski reflétait comme un miroir l’exaltation qu’elle venait de lire sur celui d’Anna.»

Première phrase : Toutes les familles heureuses se ressemblent ; les familles malheureuses le sont chacune à leur façon. 

Edition : Le livre de Poche

Nombre de pages : 1021

Mon avis : 

Et voilà que je me lance maintenant dans la littérature russe, et que je me demande comment j’ai pu en rester éloignée si longtemps étant donné la fascination que j’ai pour ce pays. Et je ne commence pas par n’importe quel auteur, j’ai décidé il y a de cela quelques semaines de m’attaquer à un livre du grand Monsieur qu’est ce cher Léon (après plus de deux semaines en sa compagnie je me permets de l’appeler pas son petit nom, qui est en plus si joli), j’ai nommé Anna Karénine.

Je dois dire que j’appréhendais un peu ma lecture malgré l’enthousiasme débordant d’une amie avec qui j’ai énormément de goûts en commun. Pour moi, Tolstoï c’était : des phrases de trois pages à la Proust, des descriptions à n’en plus finir, des réflexions psychologiques incompréhensibles. Bref, un auteur qui m’aurait été totalement hermétique ! Et bien non, du tout. Il y a énormément de dialogues, le style est parfaitement accessible et le point de vue intérieur que l’on a souvent permet de vraiment bien connaître les personnages et de s’attacher (ou pas) à eux de manière aisée.

Les points de vue sont multiples et permettent une connaissance approfondie de presque tous les personnages qui sont également très nombreux. Nous avons donc une certaine omniscience sur la vie de tous ces personnages qui sont plus ou moins liés.

Tolstoï a fait très fort avec ses personnages. Il n’y en a pas un que je n’ai pas détesté à un moment du livre pour finalement revenir sur mon jugement ensuite. Leurs aventures nous prennent tellement à coeur, nous sommes tellement proche d’eux, que c’est impossible de leur rester indifférent.

L’amitié, l’amour, la rivalité, la famille et sa structure, la politique, l’agriculture, la religion, l’adultère sont autant de thèmes présents dans ce long roman.

L’amitié entre Lévine et Stépane, deux personnages que j’ai particulièrement appréciés (complètement adoré pour être franche) est très forte et belle, leurs différences fortes nombreuses se complètent à merveille et c’est ça qui fait de leur amitié un délice. Le caractère si charismatique, la prestance de Stépane et son petit côté pas sage m’ont totalement fait chaviré, et l’intelligence, la manière de parler, le caractère retiré du monde et un peu mystérieux de Lévine m’ont fait fondre. Lorsque les deux personnages étaient ensemble, c’était un régal !

Autre personnage important masculin de l’histoire : Vronsky, pour lequel j’ai eu un peu de mal au début, je le trouvais égoïste, superficiel et il n’était pas spécialement intéressant, mais forcément, Monsieur Tolstoï arrive à nous le faire aimer ensuite. Quel grand monsieur ce Tolstoï !

Passons aux personnages féminins. Dolly est celle qui m’a le plus touchée, et son caractère doux est très apaisant. Le personnage éponyme, par contre, je ne l’ai que rarement aimé dans le roman, elle évolue dans l’excès et ce n’est pas ce qui me plaît. Autre personnage important : Kitty que je ne supportais pas au début du roman à cause de son côté très petite fille, devient une femme attentionnée, un peu naïve mais charmante.

Cette évolution des personnages est un des grands points forts du roman, on ne reste jamais fixé sur notre opinion du départ et les maintes péripéties auxquelles ils sont confrontées nous montrent un grand nombre de facettes de leur caractère et nous offre d’eux une connaissance complète.

Autre point fort : l’ambiance. Malgré mon aversion pour le froid en général je rêve d’aller en Russie (paradoxale, moi ? Si peu.), donc suivre cette nuée de personnages dans les rues glacées de Moscou, les bals de St Petersbourg, découvrir la campagne qui s’endort et s’éveille… et même passer un petit moment en Italie, c’est enchantant !

Mais ce monde argenté, la noblesse russe est décrite de manière très critique par Tolstoï grâce à une fine ironie dont l’on se délecte. Elle montre bien que le souci de l’apparence peut conduire au drame, dans cette société où tout passe par le paraître.

Et cette dénonciation est d’autant plus forte grâce à l’opposition que Tolstoï met en place à travers les deux couples majeurs de ce roman. D’un côté on blâme Anna de son comportement parfois enfantin, capricieux et refusant de voir la vérité en face, de l’autre : son irrespect des conventions sociales et son émancipation face aux normes imposées font notre admiration. Tolstoï nous fait voir différentes facettes de l’adultère : la culpabilité d’Anna face à son fils mais son incapacité à vivre sans amour et passion.

La religion, en plus du mariage, est également remise en cause (les deux sont liés d’ailleurs) à travers les doutes de Lévine. La dernière partie du livre met bien en exergue toutes les questions métaphysiques qu’il se pose et la philosophie qui en ressort.

Je finirai sur la structure du livre très astucieuse : les chapitres sont très courts et voir les numéros de ceux-ci donne l’impression d’avancer (ce qui est assez réconfortant dans un pavé comme celui-ci). De plus, ils alternent souvent différentes histoires selon les personnages. Donc si on aime pas un personnage ou que quelques passages paraissent un peu long, on continue quand même d’avancer en se régalant par avance des aventures qui arriveront à nos favoris dans quelques pages.

Donc pour conclure, je suis tombée sous le charme de l’écriture et de la psychologie qui se dégage des personnages mais il m’arrivait d’en avoir assez de certains personnages et de leurs histoires. (Pour évidemment les aimer encore plus après.) Et je vais maintenant pouvoir relire pour la énième fois L’élégance du hérisson et saisir tous les passages qui font référence à Anna Karénine (et peut-être même enfin écrire un avis sur cette perle qui arbore une place dont il peut être fier sur mon podium de livre).

Oh et petit aparté, une nouvelle adaptation sort le 5 décembre avec un casting appétissant, donc c’est une bonne raison de le lire avant d’aller le voir au cinéma ! Et quant à moi, j’irai le voir sans aucun doute parce qu’outre le fait que j’aime beaucoup comparer les livres et les films, je ne veux pas louper des costumes pareils !

(Et en vrai j’ai lu ce livre au édition de la Pléiade mais comme il y avait un autre roman avec, je vous mets la plus jolie édition possible !)
Publicités

27 réflexions sur “Anna Karénine de Léon Tolstoï

  1. Je découvre ce blog avec un énorme plaisir !

    Et votre article me donne encore plus envie de me lancer dans cette lecture, au plus tard cet été !

    En espérant avoir le plaisir de voir apparaître de nouveaux articles 🙂

  2. J’ai lu ce livre au début des vacances, j’ai mis un mois pour le lire, et c’est définitivement mon roman préféré ! Je n’ai jamais autant aimé me plonger dans un livre ! J’avais appréhendé aussi le nombre de pages mais, ce n’est rien comparé au plaisir de lire un livre comme celui-là !

    • J’adore voir plein d’enthousiasme quand on parle de livres ! Quand je suis comme ça pour un bouquin on me regarde bizarrement souvent aha. Je suis heureuse qu’il t’ait autant plu ! C’est tellement agréable de lire un livre qu’on adore.

  3. C’est vrai que les personnages sont attachants, au point de ne plus pouvoir les détester.

    Pour Anna, je suis entièrement d’accord. Je l’ai admirée face à son irrespect des conventions. Dommage que son côté capricieux ai prit le dessus sur elle.

    • Après quelques mois, je peux vraiment confirmer ce que j’avais dit quand j’ai écrit cet article en plus ^^ C’est vraiment Stefane, Dolly et Levine qui me sont parfaitement restée en tête, et également Anna la capricieuse mais je la vois d’un moins bon oeil !
      Merci d’être passée ! 🙂

  4. Bonjour,

    Ton analyse est très intéressante. Es-tu finalement allée voir l’adaptation cinématographique de Joe Wright sortie au cinéma le 5 décembre?

  5. Je ne l’ai pas encore lu mais j’en ai déjà écouté des passages dans l’émission de Guillaume Gallienne (http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=159887). Bien sûr ça m’avait légèrement spoilé mais je pense que « Anna Karénine » fait partie de ces livres dont on connait l’histoire, la fin mais qui nous transporte tout de même et nous fait passer un excellent moment de lecture. J’aime beaucoup aussi la littérature russe sans avoir encore lu du Tolstoï : plusieurs Dostoïevski, Lermontov, Grossman… J’ai hâte de voir l’adaptation, ça me donnera surement la motivation de le lire après si je suis enchantée. C’est vrai que les costumes, l’ambiance ont l’air fabuleux mais, n’aimant pas trop Keira Knightley, je ne sais pas ce que ça donnera. ^^

    • Ah tiens, je ne connais pas cette émission, merci du lien je vais aller voir ça (édit, je connaissais ! Mais j’ai un peu de mal à me concentrer sur la lecture orale donc j’avais vite abandonné l’idée d’écouter cette émission !). Et tout à fait pour l’histoire, en soit ce n’est pas vraiment ça qui est important (parce que bon, soyons clair, il ne se passe quand même pas grand chose !) mais plutôt la psychologie des personnages et la philosophie qui se dégage du livre. L’ambiance russe et la plume de Tolstoï ont également un charme certain. 😉 J’entends énormément parler de Dostoïevski, et uniquement en bien, il va falloir que je me pense dessus rapidement !
      Je ne suis pas fan non plus de Keira Knightley, toujours les mêmes mimiques et je n’imaginais pas du tout Anna comme ça, j’attends donc de la voir dans ce rôle pour juger. ^^

  6. Hiii, quelle joie de pouvoir lire ton avis 😀 Anna (enfin, tous les personnages plutôt), méritaient pleinement ce joli article 🙂
    Toujours partante pour la Russie donc 😀
    Bonne continuation, et bon courage 🙂 ❤

  7. J’avoue que Guerre et Paix à la plage ça ne va pas être des plus pratiques ^^ ! Mais bon, au moins, quand on le lira, on sera toutes les 2 en vacances après cette rude année, et toi avec ton bac en poche (que tu vas bien évidemment nous décrocher avec les honneurs :p). J’ai hâte d’être également à Noël : en plus d’être en vacances, de me reposer et d’ouvrir les cadeaux, j’aurai l’immense joie de pouvoir LIRE, et notamment l’Elégance du Hérisson qui est plus qu’alléchant avec tout ce que tu m’en as dit ;).
    Pas de soucis par ta lettre, c’est vraiment quand tu peux, on ne se met pas de contraintes, et on s’écrit avec plaisir, quand on trouve le bon moment ! <3<3<3
    ENORME bisous <3<3
    (Oh, et quel joli arrière plan que tu nous donnes là, ça donne envie <3)

    • Oh, oui, les vacances ! Et la chaleur revenue ! Que ça paraît loin. ^^
      Les cadeaaaaux ! Ahaha, c’est un message tellement motivant que tu me laisses là ma Jooh, ça fait du bien !
      Parfait, et en plus, plus on attend, plus la lettre sera longue (pas qu’elles ne le soient pas déjà :P) !
      Gros bisous ❤
      (Tu as vu ça ! Je n'ai pas pu résister en la croisant sur internet ! Digne de nos futures bibliothèques quand on aura publié nos correspondances tant postales que webesques et que l'on sera riches !)

  8. Bienvenue au club des amoureux d’Anna et de tous ces personnages dont tu parles fort bien ! Un petit régal que de replonger un court instant en ta compagnie dans le froid russe… Merci !

    Tiens d’ailleurs, en parlant de russes si tu n’as pas encore essayé je te conseille La lumière des justes, j’ai lu les deux premiers tomes, c’est de la Russie comme on l’aime.

    Pour Guerre et Paix je n’ai pas encore essayé, mais mon petit doigt et une amie lectrice m’ont dit que c’était très bien, mais qu’il fallait s’enfiler quelques batailles et passage guerrier … c’est l’un de mes prochains défi !

    • Oh, et bien avec plaisir !

      Le titre est tout joli en tous cas, je vais vite me renseigner, merci du conseil !

      C’est ça qui me fait un peu peur, mais bon, on s’est passionné pour l’agriculture russe, quelques batailles devraient être à notre portée… Si tu veux te joindre à nous pour le lire l’été prochain, on est quelques copines d’internet à vouloir tenter, on pourra toujours s’organiser des discussions par msn, gmail, ou autre ! Ça pourrait être motivant et sympathique. ^^ Mais on a encore le temps de voir ça !
      (Et merci pour ton tweet <3)

  9. Hey There. I found your blog using msn. This is a very well written article. I’ll make sure to bookmark it and come back to read more of your useful information. Thanks for the post. I’ll definitely comeback.

  10. Ahlalala ! Comme tu arrives à mettre des mots sur tout ce qu’on ressent lors de cette lecture ! Quel avis riche et délicieux ! Anna Karénine est évidemment un livre splendide, je partage avec toi tout ce que tu en dis, et j’ai vraiment apprécié la dernière partie où l’on suit Levine dans ses questionnements existentiels et métaphysiques profonds, quel plaisir ! Maintenant, on se lira Guerre et Paix, et j’espère qu’il sera à la hauteur d’Anna (ce dont je n’en doute pas). Et bien évidemment, je vais également lire Élégance du Hérisson, et c’est avec grand bonheur et une légère nostalgie, je pense, que j’appréhenderai les références au chef d’œuvre de Tolstoï ! Plein de gros bisous ❤ (oh, et l'allusion au début de ton avis me touche énormément :') ) <3<3<3<3

    • Et que de compliments ! ❤ Ahah, j'angoisse d'avance pour Guerre et Paix, t’imagines comment ça va être pratique pour l’amener à la plage ? 😛 Oh oui, j’ai hâte d’être aux vacances de Noël pour avoir tes impressions, tu vas voir, il est magique ! Plein, plein, plein de bisous et je réponds à ta lettre le plus vite possible, je n’ai pas encore eu le temps… (Oh bah c’est plus que normal ! :)) ❤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s