Chien Blanc de Romain Gary


C’était un chien gris avec une verrue comme un grain de beauté sur le côté droit du museau et du poil roussi autour de la truffe qui le faisait ressembler au fumeur invétéré sur l’enseigne du Chien-qui-fume, un bar-tabac à Nice, non loin du lycée de mon enfance.
Il m’observait, la tête légèrement penchée de côté, d’un regard intense et fixe, ce regard des chiens de fourrière qui vous guettent au passage avec un espoir angoissé et insupportable.
Il entra dans mon existence le 17 février 1968 à Beverly Hills, ou je venais de rejoindre ma femme jean Seberg, pendant le tournage d’un film.

 

Première phrase : « C’était un chien gris avec une verrue comme un grain de beauté sur le côté droit du museau et du poil roussi autour de la truffe qui le faisait ressembler au fumeur invétéré sur l’enseigne du Chien-qui-fume, un bar-tabac à Nice, non loin du lycée de mon enfance. »

Nombre de pages : 222

Édition : Folio

1968 : en France c’est la révolte de mai, la démission du général de Gaulle, les étudiants sont dans les rues, les CRS aussi, les étudiants se révoltent.
Aux Etas-Unis, Martin Luther-King est assassiné, les noirs se rebellent contre ce système qui les discrimine, des affrontements ont lieu.

Partout, les choses changent, évoluent, progressent.

Tout d’abord, ce livre est très bien écrit, Romain Gary nous glisse dans ses valises, et nous transporte d’un bout à l’autre de l’Atlantique. On voyage, et on vit avec lui tous les évènements qu’il raconte.

Ensuite, le fait qu’il ait vécu tous ces évènements nous rapproche de lui, on se sent plus en confiance. Le personnage de Romain Gary m’a beaucoup plu, il m’a fait rire quelques fois, m’a émue à d’autres . C’est un homme que j’aurais beaucoup aimé rencontrer 🙂

J’avais un peu peur en commençant le livre, il ne me tentait vraiment pas au début. Un livre où l’on suit l’histoire d’un chien… mouais, pas très inspirant, mais cela introduit parfaitement le thème abordé et nous permet de nous rendre compte de jusqu’où les hommes peuvent aller dans la haine des uns des autres.

Au début du livre Romain Gary est décidé à tuer Batka, pour lui et pour Batka. Pour lui car, il s’oppose fermement au racisme, et ce chien n’est rien de moins qu’un concentré de racisme, en l’éliminant, c’est comme si il éliminait le racisme. Pour Batka car, ce qu’on lui a fait est inhumain et contre nature. Il va finalement lui laisser la vie sauve et vouloir le rééduquer, pour dire qu’un changement est possible, que les mentalités peuvent changer.

Pas de points négatifs majeurs, peut-être la fin que j’ai trouvé un peu rapide – mais je trouve souvent les fins rapides – mais c’est peut être dû au fait que je ne voulais pas refermer le livre.

Ce livre restera dans les mémoires, du moins dans la mienne. Premier coup de cœur de 2011, je vous le conseille !

Publicités

5 réflexions sur “Chien Blanc de Romain Gary

  1. Merci pour cet avis constructif Elinor.. C’est vrai que Romain Gary possède une personnalité hors norme, c’est un homme qui me fascine vraiment ! Je n’ai d’ailleurs jamais été déçu par l’un de ces livres (et j’en ai lu un bon paquet 😉 )! Donc chien blanc, risque de ne plus rester trop longtemps dans ma Wish 🙂 ! Bonne lecture !

    • Ca fait maintenant plus d’un an que je l’ai lu et je n’ai toujours pas lu un autre de ces livres, il va falloir que je m’y mette sérieusement, surtout que c’est vraiment quelqu’un que j’admire. 🙂
      Je te le conseille vraiment ^^ Pour ma part, je l’ai lu totalement contraine et forcée, vu qu’on l’a étudié pour les cours ! Et bien, je ne regrette absolument pas 😀

  2. Ah là là, je viens de terminer ce livre et qu’est-ce que j’aurais aimé rencontrer cet homme moi aussi ! J’ai particulièrement aimé ce récit car on en apprend un peu plus sur lui. Et puis quelle leçon d’humanisme…!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s