God save la France de Stephen Clarke


Les tribulations d’un jeune anglais au pays de la lingerie féminine, des suppositoires et des grèves – surprises…

Nom : Paul West.

Age : 27 ans.

Costume : Paul Smith.

Langue française : niveau très moyen.

Fonction : jeune cadre dynamique promis à un grand avenir.

Occupation : déjouer les pièges potentiellement désastreux du quotidien français.

Ambition : qu’un jour un garçon de café vienne le servir quand il le hèle.

Hobby : lingerie féminine.

Signe particulier : Paul West serait le fruit d’un croisement génétique entre Hugh Grant et David Beckam.

Première phrase : L’année ne commence pas le 1er janvier, tous les français savent ça.

Nombre de pages : 319

Édition : Pocket

Après en avoir entendu beaucoup de bien sur livraddict et surtout l’avoir vu à 1 euro chez Book-off, comment hésiter à l’acheter ?

Nous voilà donc parti en compagnie de notre jeune Anglais, ironique et critique vis à vis de la France et ses coutumes, traditions, habitudes ! Tout y passe, de la grève aux suppositoires, des habitudes de travail  (eh bien oui, tous les français quittent leur travail à 15h le vendredi, vous ne le saviez pas ? Moi non plus !) aux week-end dans la maison de campagne, et les inévitables embûches dont les trottoirs de Paris sont semés, et sans oublier les visites d’appartements…

C’est un livre très sympa, j’ai franchement ri à certains passages, d’autres souri, Stephen Clarke nous fait redécouvrir Paris à la mode Anglaise, et nous fait remarquer les spécialités du vocabulaire parisien (particulièrement dans les bars).

La première partie est agréable, on suit Paul West dans  ses tribulations parisiennes, on explore, on apprend à le connaitre. La deuxième est plus axé sur la vie nocturne de notre Mister Anglais, celà reste plaisant, mais moins drôle.

Petit extrait qui m’a bien fait rire :

En mai de cette année là, les professeurs se mirent en grève au lendemain de la fête du travail. (…) Pire puisqu’en France la grève est une sorte de fête folklorique, tous décidèrent de se joindre à l’orchestre -les postiers, les vendeurs, les camionneurs, les acteurs, les ouvreurs d’huitres, les éventreurs de fromages, les fabricants de gilets de maîtres d’hôtel, les étireurs de baguettes, les ratatineurs de saucissons et toutes les branches inimaginables de l’industrie française. La police resta à son poste assez longtemps pour asperger de gaz lacrymogène quelques manifestants, puis se rallia aux mouvement. »

Et comme vous pouvez le voir grâce à cet extrait, l’auteur s’appuie sur des faits réels. Nous sommes donc en 2005, avec comme fond la guerre d’Irak, et tous les éléments majeurs de cette année (dont je me souviens peu, vu que j’avais 10 ans…) ce qui appuie le sentiment de réalité qu’on ressent à la lecture du livre.

Pour conclure : un livre très sympa pour se détendre. On rigole bien, malgré une seconde partie avec des longueurs !

Publicités

5 réflexions sur “God save la France de Stephen Clarke

  1. Le premier j’avais bien aimé, le 2e j’ai eu plus de mal, le début est très lent. Alors si tu as déjà eu du mal avec la fin du 1 je te déconseille le 2 !
    Après je les ai lu en anglais, ça a p’tet joué aussi.. 🙂

  2. Bonjour,
    J’ai arrêté la lecture à la moitié. En effet, je suis d’accord pour dire que le rythme est pesant et bien qu’il soit intéressant et drôle au début, on plonge dans l’ennui rapidement. De plus, on se demande vraiment s’il n’y a pas une énorme part de fantasme dans ce récit…

  3. Personnellement je n’ai pas beaucoup aimé. J’ai trouvé ça très très caricatural…c’est dommage car les premiers chapitres étaient très drole !

    • C’est sur que pour être caricatural ça l’est, mais ça ne m’a pas gênée. Je pense que l’exagération était voulue donc j’ai trouvé ça plus drôle que agacant. Mais c’est vrai, que les premiers chapitres sont mieux que le reste du livre ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s